Liens
  
Accueil
  
E-Mail
  LIVRES
  La Femme Solaire
La Sainte Folie du Couple
La Brûlante Lumière de l’amour
Les Hommes se transforment
Corps vivant
Je Peux Changer
Bienheureuse infidélité
La spirale du bonheur
Gourmande Sérénité

Ses Premiers livres
Nouveau: CD audio

Cassettes video
Cassettes audio
 
 
 
 
 
   
 
     

Corps Vivant

Auteur : Paule Salomon
Titre : Corps Vivant
Illustrations : Jean-François Jousson

Editions : Albin Michel
Collection : Essais
Date de parution : 1983
Nombre de pages : 240 p.
Prix : 18.90 € TTC

Il est disponible dans toutes les librairies ou sur le net.

Résumé et problématique
Table des matières
Extraits choisis
Quelques citations
   

 


pour lire la quatrième de couverture, cliquez.

 
 

 

Résumé et problématique

C’est le livre d’Alan Watts "Bienheureuse insécurité" qui a inspiré le titre de ce livre.

« Vivre dans une société fondée sur la quête de sécurité c’est comme disputer une épreuve de rétention du souffle où tout le monde se tendrait comme la peau d’un tambour et deviendrait rouge comme un betterave ».

« Ce besoin de sécurité est en lui-même une contradiction et une source de douleur, plus nous essaierons de l’assouvir, plus nous en souffrirons ».


Il en est de même de la fidélité exclusive.

IL y a deux logiques différentes aujourd’hui : la logique des couples qui considèrent que vaille que vaille ils doivent se discipliner pour rester fidèles et exclusifs avec un partenaire unique et la logique des couples qui considèrent que leur objectif est d’ouvrir leur couple sans porter atteinte à leur engagement l’un vers l’autre. La question qui se pose alors est : que devient la tierce personne? Fait-elle partie elle-même d’un couple ou vit-elle un célibat accepté ou contraint?
Dans une certaine mesure ce livre est une tentative pour poser une passerelle entre ces deux logiques. Le couple était fondé sur une logique d’exclusion du tiers et il cherche désormais à inclure le tiers.


C’est un livre « urgent » qui touche au plein cœur de nos contradictions sociales, de nos bouleversements d’identité homme / femme, de nos passions, de notre désir d’aimer et d’être aimé. Sans complaisance il dénonce l’aspect oppressif de la fidélité et salue la beauté de l’engagement mutuel.

Il évoque l’infidélité comme un facteur de liberté individuelle et propose de sortir la fidélité et l’infidélité d’une morale dualiste. Les termes de polyfidélité et polyamour apportent une ouverture. Mais c’est le terme de fidélité à soi-même qui sera décisif dans cette compréhension nouvelles des relations homme /femme.

La fidélité du couple doit-elle continuer d’être bâtie sur l’exclusivité sexuelle ? Les questions sont pertinentes, les idées sont fortes , les formules incisives, le ton nouveau.


Ce livre donne de l’énergie.



 

 

Table des matières


    A la recherche du bonheur
1 . Fiction réelle
    La planète " Vibrato "
2. Se sentir bien dans sa peau
3. Se prendre en charge
4. Devenir plus vivant

    La journée d'un homme vivant
    Le souffle
    Que faire? - Pour améliorer la situation - Une petite Méditation par le souffle .
5. Le sage gastronome
    Faites connaissance avec les aliments
    Les fruits - Les légumes - Les céréales - Les légumineuses -Les tubercules -Le pain -L'oeuf -Le fromage -La viande -Le poisson -Mollusques et crustacés - Les lipides - Les glucides - Les vitamines - Les sels minéraux .
    La manière de se nourrir
    Des habitudes simples
    A savoir
    Que manger pour bien vieillir?
    Les radiations
    Les aliments supérieurs - Les aliments inférieurs .     Les combinaisons alimentaires
    Être végétarien
    Le sage gastronome
6. L'eau c'est la vie
7. Bouger, bien sûr
8. Le corps de joie !

    Se relaxer
    Quelques trucs - Un peu d'histoire... un peu de connaissance .
9. Ces plantes qui vous aiment
    Les vertus des principales plantes - Les vertus de quelques huiles essentielles - La mode du naturel - Quelques adresses utiles .
10. Le corps d'amour
    " Décoiffez-vous " - Et commencez un auto-massage - Les mains - Les Pieds - Les épaules - Les bras - Le thorax - L'estomac - Les reins - Les cuisses - Les genoux - Les jambes - "je te masse " - Corps d'amour - Faire l'amour .
11. Devenir à soi-même son propre médecin
    Se soigner : le médecin intérieur .
12. Le corps du futur: du biologique au cosmique



 

 

Extraits choisis

LA PRISE EN CHARGE DE SON CORPS

Il nous appartient de contrôler les processus de dégénérescence et de les retourner dans le sens du renouvellement. L'esprit a un pouvoir sur la matière et la prise en charge de son corps est l'application directe. Cette prise en charge n'est pas une mesure d'exception, mais un comportement quotidien, une vigilance toujours en alerte. Si le système biologique a des fonctionnements automatiques, il n'en reste pas moins sous l'influence d'une partie plus volontaire. Il est possible d envoyer à différentes parties de son corps des ondes bénéfiques, notamment dans les endroits qui se révèlent plus faibles. Mais c'est surtout une attitude d'esprit à acquérir. Vous qui lisez ces lignes, soyez très attentifs, car c'est là que se trouve la clef d'une prévention efficace. Tout se passe comme s'il était en notre pouvoir de nous programmer pour le meilleur de notre fonctionnement. On ne parvient évidemment pas à ce niveau de conscience en un jour. Il est important de comprendre et d'intégrer le fait que nous disposons intérieurement, intimement de ce pouvoir d'autorégulation. Évidemment, beaucoup de facteurs nous échappent pendant longtemps, mais ce voyage au coeur de son corps fait partie d'une maîtrise. Certains d'entre vous ne comprendront pas du tout, mais d'autres auront un déclic et amorceront lentement un travail de conquête de leur biologique. C'est à l'intérieur que ça se passe. Et les comportements extérieurs en sont progressivement modifiés. Quand on est responsable de son territoire, on s'efforce de le gérer intelligemment, de le faire fructifier, il en est de même pour son corps. Au lieu de s'adonner à la cigarette ininterrompue, on préfère s'offrir des bols d'air aussi souvent que possible en respirant quelques instants à la fenêtre ou en faisant une promenade. Au lieu de se précipiter sur des nourritures grasses, on se choisit des aliments de qualité et si possible on se donne le temps de manger tranquillement. Quand le travail n'est pas une fuite, on ne se tue pas au travail. On fait des haltes pour récupérer les périodes d'efforts. On ne se prive pas de sommeil plusieurs soirs de suite, on ne passe pas tous ses loisirs devant la télé, on ne s'abrutit pas d'alcools, etc. Autrement dit, on ne vit plus en complicité constante avec des plans d'abrutissement et de destruction.

La notion de prise en charge de soi-même est fondamentale. Vous connaissez tous ces gens disent " moi, je ne pense qu'à aider les autres ", vous pouvez aussi traduire "je ne pense qu'à me fuir moi-même ", je ne supporte pas ma propre compagnie, je refuse de m'occuper de moi-même. Après des années d'erreurs et d'abus systématiques, la plupart des gens se retrouvent avec un corps affaibli, alourdi, un foie gonflé, des intestins paresseux, une mauvaise graisse. Ils décident un beau jour qu'ils vont faire quelque chose, qu'ils vont repartir dans le bon sens. Ce n'est évidemment pas si simple. Il faut aussi décider en soi la partie qui n'a pas envie de changer, pas envie de faire d'efforts. On regarde de tous côtés, on cherche à s'informer, on achète des livres, on se tourne vers des médecins. On parle avec les uns et les autres. C'est une phase difficile et décisive: on rencontre ou non les éléments qui vont être le moteur d'une transformation progressive. Il y a beaucoup de choses à apprendre et surtout à assimiler. Il faut commencer par un aspect. Il n'est pas facile de se familiariser seul avec de nouveaux types de comportements.

Un ami compétent se révèle souvent un guide sûr, ou bien encore un médecin devient un ami.

La première réforme importante passe souvent par la nourriture. Il y a beaucoup de choses à dire au sujet de l'alimentation et un chapitre spécial lui est consacré mais d'ores et déjà, on peut souligner la coloration passionnelle de cette question. Les calories ou les vitamines en sont l'aspect le plus extérieur. La nourriture a une valeur affective, elle nous réconforte physiquement et psychiquement. Elle est liée à des impressions d'enfance, elle nous enchaîne à des habitudes, des réponses toutes faites; nous lui demandons de remplir notre vide psychique et nous devenons boulimiques, nous la refusons au contraire parce que nous refusons la vie et c'est l'anorexie. Entre ces deux extrêmes se situent toutes sortes de nuances de comportement. Les névroses que les mères entretiennent sur la nourriture se reportent, immanquablement, sur leurs enfants. Pour se prendre en charge au niveau de la nourriture, il faut donc progressivement se dégager de ses attaches et de ses habitudes. C'est une période difficile parce qu'on y manque de sécurité, on accepte de voyager en terrain inconnu, on met en jeu son équilibre biologique, affectif et psychique, on touche à un aspect racine de son personnage. Réfléchissez longuement au rôle de sécurisation que joue la nourriture. Surprenez-vous avec la friandise de réconfort, le- gâteau avalé à la hâte au coin d'une rue; mesurez l'importance que vous attachez à chaque repas. Êtes-vous capable de sauter un repas? Êtes-vous le maître de ce que vous mangez ou êtes-vous dominé par les besoins et les désirs du ventre? Êtes-vous de ceux pour qui les repas à heure fixe sont une nécessité absolue? Le repas est-il pour vous associé à une compagnie, est-il un acte social? Vous devez parvenir a un bilan précis, honnête, détaillé mais pas trop, de manière à reconsidérer l'ensemble de cette question. Tant que vous resterez en dessous de votre rapport à la nourriture, tant que vous aurez 'un comportement aveugle et névrosé, vous ne pourrez pas espérer vous prendre en charge. Vous n'aurez aucun contrôle sur vos entrées et sorties, donc sur votre équilibre. Vous serez ballottés entre des excès de toutes sortes et vous vous sentirez mal à l'aise. L'aliment demande à être compris, respecté, non dénaturé par les manipulations. Cette compréhension intime appartient déjà à une sagesse. Et Naturel et Simplicité en sont les règles.


ETRE A SOI-MEME SON PROPRE MEDECIN

Plus de Sécurité sociale, mais une sécurité individuelle de quoi faire rêver ceux qui s'arrachent les cheveux devant les déficits toujours grandissants des budgets de santé. Pour un pratiquant des méthodes d'hygiène naturelle, l'histoire est énorme. Tant de maladies, tant de médicaments, tant de médecins, tant de lieux de soins, une énergie considérable à le dépenser pour réparer les effets d'une erreur généralisée qui se nomme mauvaise alimentation, mauvaise hygiène de vie en général, mauvais rapport au corps. A l'heure actuelle, le problème est tel que les gouvernements des pays riches commencent à s'alarmer. A quand un ministère de la Table? Ce ne sont pas des raisons de sagesse et d'humanité qui déclenchent cette alarme. Non, il s'agit d'argent, toujours d'argent, et la maladie pose un problème financier. Aux États-Unis, et en Suède, les gouvernements ont déclenché des campagnes contre les sucres et les graisses, dénoncés comme les ennemis majeurs de la santé. Consommez moins de sucre, qu'il soit blanc ou brun. Faites attention au sucre caché dans les Coca-Cola, ketchup et autres! Le sucre est un produit additif, plus on en mange, plus on a envie d'en manger, faites attention, soyez vigilants, contrôlez vos envies de sucre! Le sucre fait grossir, le sucre rend nerveux, etc. Supprimez les graisses de votre alimentation! vous mangez trop riche! vous vous encrassez! Par une campagne de propagande anti-sucre, anti-graisse, on essaye d'enrayer les dégâts. Nul doute que ces diktats déguisés ne sévissent bientôt en Europe pour aider une population gâtée à retrouver le sens de la mesure. Déjà, on s'efforce de développer les services de prévention, de manière à détecter ceux qui ont particulièrement intérêt, vu la faiblesse de certains de leurs organes, à faire attention à leur alimentation. Pour d'autres, le problème serait apparemment moins urgent. Nous connaissons tous de ces gens qui affirment n'avoir ni foie, ni estomac, qui mangent beaucoup sans avoir ' l'air incommodés. Cependant, à y regarder de plus près, il y a toujours une raison à cet équilibre, si tant est qu'il se maintienne: on peut manger beaucoup si on se dépense beaucoup, on peut manger beaucoup à certains repas et devenir spontanément très sobre à d'autres, quitte à sauter des repas. Certains êtres ont ainsi une régulation naturelle qui explique leur aptitude à des débordements. lis ont intuitivement découvert ce secret premier : être à soi-même son propre médecin. Positivement tout est possible et rien n'est formellement interdit à partir du moment o ù l'on est capable de connaître ses propres limites. Cette connaissance de soi à un niveau biologique a comme toute connaissance deux aspects qui ne vont pas l'un sans l'autre : intuitif et rationnel.


LE SAGE GASTRONOME: QUELQUES CONSEILS PRATIQUES POUR MIEUX SE NOURRIR

Voyons d'abord les bonnes alliances :

Fruits doux + lait (de préférence caillé)
Fruits acides + lait et noix
Légumes verts + protéines, ou céréales, ou farineux
oeufs + légumes verts
fromages + légumes verts
graisses et huiles + protides et légumes verts


Maintenant, les mauvaises alliances :

Pas d'acide avec l'amidon: pas de salade de riz au citron parce que l'acide détruit la ptyoline de la salive qui, elle, digère l'amidon.
Pas de protéine avec l'amidon: parce que l'un et l'autre ne demandent pas la même sécrétion gastrique. Pas de pain avec la viande car le pain devra attendre des heures pour être digéré.
Pas deux protéines en même temps: pas de lait avec I'oeuf ou la viande car les types de digestion ne sont pas les mêmes. Pas d'acide avec la protéine: parce que l'acide entrave l'action de la pepsine qui digère la protéine. Seuls les noix et le fromage s'accommodent des fruits acides grâce à leur graisse.
Pas de graisse avec la protéine: pas d'huile avec les oeufs ou le fromage. Les protéines qui contiennent naturellement des graisses sont d' ailleurs de digestion plus lente que les autres. Les légumes peuvent jouer un rôle de médiateur et permettent éventuellement un mariage parce qu'ils neutralisent l'effet de la graisse.
pas de sucre avec la protéine: parce que le sucre entrave la digestion de la protéine. Autant le sucre seul se digère vite, autant en mélange, il attend dans l'estomac et produit des fermentations.
pas de sucre avec l'amidon: donc, à la limite, pas de pâtisseries!

TABLEAU RÉCAPITULATIF

Type d'aliments
Bonnes alliances
Mauvaises alliances
fruits doux
lait caillé
fruits acides - protides - lait - céréales - farineux
fruits acides
noix - lait
sucre - céréales - protides sauf noix
légumes verts
tous protides ou tous farineux et céréales
lait
céréales - farineux - légumineuses
légumes verts
lait - tous protides - fruits acides - sucres
protides (viandes)
légumes verts
farineux - lait - céréales - sucres
oeufs
légumes verts
farineux - lait - céréales - sucres
fromages
légumes verts
farineux - lait - céréales - sucres
lait
seul ou avec fruits acides
toutes céréales - farineux - légumes verts
graisses et huiles
avec protides ET légumes verts
tous les protides
melons
toujours seuls
toujours seuls

QUELQUES TRUCS POUR SE RELAXER

Quand on est resté trop longtemps assis sans bouger.

1. Debout, levez un peu plus haut les bras chaque fois que vous inspirez, en mimant le pneu qu'on gonfle. A l'expiration, restez immobile. Au bout de cinq respirations, vous êtes gonflé à bloc, le pneu se dégonfle brusquement et vous lâchez tout sur une profonde expiration. (Vous pouvez rire, le rire est aussi une détente.)
2. Haussez les épaules plusieurs fois rapidement en pratiquant une respiration rapide qu'on appelle le " soufflet ". Ou sautillez d'une jambe sur l'autre en faisant le " soufflet ".

Quand on a écrit trop longtemps (pour reposer les yeux).

Tournez les yeux de gauche à droite et de droite à gauche, dix fois doucement sans bouger la tête. Même chose de bas en haut et de haut en bas doucement, en regardant ce que le regard parcourt. Faites tourner les yeux dans un sens puis dans l'autre. Mettez les paumes sur les yeux et restez quelques instants à reposer les yeux ouverts ou fermés dans le noir comme dans une chambre tranquille lorsqu'on a tiré les doubles rideaux:-

Pour reposer les mains crispées Par la plume.

1. Fermez les poings et tournez les poignets cinq fois dans un sens, cinq fois dans l'autre. Puis ouvrez les mains et faites grimper les doigts les uns sur les autres.
2. Mains ouvertes, paumes tournées vers le haut, vous vous entraînez à fermer les doigts successivement en commençant par le pouce comme on ferme un éventail.
3. Vous fermez les poings et vous les ouvrez plusieurs fois de suite.

Pour reposer le mental.

Vous émettez les sons des voyelles en plaçant la main sur les différentes parties du corps concernées pour percevoir la vibration au niveau du ventre, de la poitrine, de la tête.


PRATIQUER L'AUTO-MASSAGE

   
   
     




     
 

 

Quelques citations

"Etre de bonne compagnie avec soi-même commence par le fait d'être de bonne compagnie avec son corps" [14]

"Tout le monde se prend trop au sérieux dans ce qu'il fait au lieu de se prendre au sérieux dans ce qu'il est" [26]

"Soyez de ceux qui s'aiment eux-mêmes. Votre corps a besoin d'amour et de soins." [39]

"L'intellect continue d'alimenter une illusion de libération dans la consommation d'alcool et de tabac et un romantisme de la destruction. Le fait d'aimer les choses saines reste aujourd'hui encore suspecté de frilosité, de morosité. C'est méconnaître le plaisir et la liberté de vivre en amitié avec son corps et de trouver son intensité ailleurs que dans une souffrance constante avec l'une ou l'autre partie de son corps." [180]

"Ne jamais oublier qu'un corps sain, sensible et calme rend le mental harmonieux, détendu, silencieux, de façon à libérer l'esprit." [187]

"La plupart des gens attachent trop d'importance à la nourriture, y consacrent trop de temps, trop d'argent. Ou plutôt cette importance est mal placée, elle signe névrose, pléthore, excès. Alors qu'elle devrait signifier qualité, modération, exactitude. entre le moins de la carence et le plus de la pléthore, le juste milieu de la bonne santé. Car il faut le répéter, la santé se construit sur l'alimentation, et les maladies sont la conséquence d'une alimentation mal comprise , dans un mode de vie lui aussi erroné." [226]

"Lorsque vous commencez à faire l'ordre et la propreté dans votre corps, dans votre environnement, vous faites partie d'un effort plus vaste et plus général qui tend à faire triompher le meilleur et reculer le pire. Prenez conscience de la signification de votre effort individuel, de la valeur de votre témoignage, de votre exemple." [235]



 


suite...

 
 
  Les cassettes audio